Arto Lindsay

(Website)

Voilà près de 25 ans maintenant qu’Arto Lindsay, dandy insaisissable de la scène alternative new-yorkaise, promène avec nonchalance, dans le paysage musical contemporain, sa dégaine dégingandée d’éternel étudiant à lunettes d’écaille. Toujours aux avant-postes, sans avoir l’air d’y toucher – à l’affût de l’air du temps, non pour s’y soumettre mais pour s’emparer de sons, de formes, de rythmes nouveaux, et les cloner, détourner, recycler, intégrer/désintégrer à son univers hybride, à la fois monstrueusement séduisant et hyper sophistiqué, Arto Lindsay crée une musique à son image : fragile et radicale, révoltée et précieuse – irréductible et parfaitement insituable.
C’est à la fin des années 70 qu’on l’a vu débarquer, guitariste bruitiste au sein du groupe DNA (avec Robin Crutchfield et Ikue Mori), formation mythique, emblématique de la No Wave newyorkaise, mouvement aussi décisif qu’éphémère. Créateur dans la foulée, en compagnie de John Lurie, des Lounge Lizzards, petite formation post-jazz ludique et ironique, Lindsay innove surtout en mettant sur pied en compagnie de Peter Scherer les Ambitious Lovers, qui en trois disques allaient marquer les années 80 en inventant une musique improbable mêlant structures pop, harmonies brésiliennes, dance music et expérimentations propres à la scène noise rock du Lower East Side. Alternant dès lors production (pour Gal Costa, Caetano Veloso, David Byrne), et apparition sur des disques d’amis (John Zorn, Laurie Anderson) Lindsay se lance au milieu des années 90 dans une carrière solo fortement influencée par le Brésil. En une demi-douzaine d’albums (dont les incontournables Subtle Body et Mundo Civilizado) le guitariste et chanteur, allait poser les bases d’un monde qui n’appartient qu’à lui, dérivant en toute liberté entre chansons pop subtilement décalées, bossa minimalistes électro lounge expérimental, rock bruitiste et post jazz… Ce nouvel opus, Salt, tout en suavité, mélodies acidulées et arrangements savants empruntant autant à l’électro qu’au jazz est une nouvelle petite merveille de sensualité et d’invention.

Albums

Encyclopédia of Arto

Label: Ponderosa Music&Art
Distribution en France: Harmonia Mundi
Date de sortie en France: 20 Mai 2014

Personnage énigmatique et rare, l’artiste Arto Lindsay, producteur, musicien et auteur/compositeur a, pendant une carrière de 35 ans, multiplié les collaborations et les expériences assez extraordinaires. Telle une photographie de l’univers musical crée par Arto, ce recueil se décompose en deux parties : Le premier volet présente un choix de morceaux des albums de 1996 à 2004, créés avec ses compagnons de voyage Amedeo Pace (Blonde Redhead), Marisa Monte, Caetano Veloso, Kassin, Vinicius Cantuaria, sans oublier les fidèles Andrés Levin et Melvin Gibbs ainsi que Brian Eno, Ryuichi Sakamoto, Nana Vasconcelos… Le deuxième CD contient des performances solo d’Arto. Voix, guitare, son nu, tranchant, où les mélodies vocales et la guitare atone parviennent à résumer toute sa « poésie musicale ».

Arto Lindsay - Encyclopédia of Arto

Salt

Label: Righteous Babe Records
Date de sortie en France: 01 Janvier 2004

De plus en plus épuré et radical dans sa démarche, Arto mélange rythmiques saccadées façon samba et percussions acoustiques, avec des arrangements purement électroniques très ambiancés et des textes de plus en plus imagés. Les titres “Personagem”, “Jardim de Alma”, “Salt” ou “Combustivel” sont incroyablement modernes et devraient convaincre ceux qui ne le connaissent pas encore. Il présente tout de même de quoi séduire les amateurs de musiques électronique.
Avec un tel passé et une telle réputation, qui font l’objet d’un culte particulier auprès des connaisseurs, on a du mal à comprendre pourquoi ce grand monsieur reste aussi peu connu en Europe.
Trip-Hop.net

Arto Lindsay - Salt

Invoke

Label: Righteous Babe RBR027-D
Distribution en France: Universal Jazz
Date de sortie en France: 01 Juin 2002

Le songwriter, musicien et producteur Arto Lindsay est né aux Etats-Unis et a grandi au Brésil. Il a construit sa carrière internationale sur l’exploration continue des sons provocants ancrés dans les rythmes et sensibilités esthétiques de la légendaire scène pop-rock brésilienne.
Allant sans cesse d’une subtilité délicate et sophistiquée à de véritables assaults musicaux et inversement, Lindsay s’est positionné en vrai original. “INVOKE” est la deuxième sortie de Lindsay sur Righteous Babe Records, après “PRIZE” en 1999. Comme son album précédent, cette production ne puise pas seulement dans les familières bossa nova, samba, et dans le mouvement “Tropicalia” des années 1960 et 70, mais il se nourrit aussi des orientations tout autant excitantes que la culture brésilienne, mouvante et intrinsèquement hybride a prises dans les dernières décennies.

Arto Lindsay - Invoke

Prize

Date de sortie en France: 19 Octobre 1998

Cet album du new-yorkais Arto Lindsay pourrait intéresser les amateurs de trip-hop. En effet, issue de la scène brasileira-new-yorkaise, ce chanteur-guitariste intègre et créatif a souvent collaboré avec de nombreux groupes et artistes d’obédiance trip-hop ou électro : Lamb, The Silent Poets, DJ Spooky, Towa Teï, I-Sound, Amon Tobin et bien d’autres encore.
“Prize” est un disque “électrique’ d’une grande modernité, qui mélange pop, électro et influence bossa-nova. Une voix lancinante et des textes très personnels, une ambiance à la fois chaleureuse et arty, proche de Smoke City sans trop y toucher, aussi créatif que Suba sans le tout-électro…
Bref, un style qui peut satisfaire autant les oreilles au goût pointu que les fans de trip-hop plus classique.Trip-Hop.net

Arto Lindsay - Prize

O Corpo Sutil/ The Subtle Body

Label: For Life Records
Date de sortie en France: 01 Janvier 1996

Arto Lindsay - O Corpo Sutil/ The Subtle Body