Christophe & Tony Raymond

(Website)

Christophe et Tony Raymond naissent le 12 mai 1976 à St Saulve (59). Les parents, Régis et Louisette, tenaient un grand magasin de musique à Denain (59) et Christophe et Tony ont la chance de baigner dans une ambiance musicale éclectique avec une prédominance de classique et de jazz.
A l’âge de huit ans, sa mère initie Christophe et Tony au piano. Christophe l’étudie jusqu’à l’âge de 11 ans, mais il est depuis toujours très attiré par le violon; il commence alors l’étude de ce nouvel instrument. Dès l’âge de 12 ans Christophe étudie quasiment toute la discographie de Didier Lockwood. Il obtient sa médaille d’or à 16 ans au conservatoire de Perpignan (66). Par la suite, il obtient de nombreux prix, dont celui de musique de chambre, et se produit en concert dans sa région.
Tony, qui s’avère très doué au piano, continue les études et obtient sa médaille d’or à l’unanimité et félicitations du jury au conservatoire de Perpignan (66); il n’a que 13 ans.
A 18 ans, les deux s’installent à Paris.
Tony obtient le prix d’excellence en piano et en musique de chambre.
A l’âge de 19 et 20 ans respectivement, Tony et Christophe entrent au CIM. Tony commence le jazz avec Emmanuel Bex et les deux travaillent en master class avec Dave Liebman et Christophe Walemme. Tony découvre Keith Jarrett – cette découverte musicale sera pour lui une révélation ; il devient son pianiste de chevet. Pendant cette période, Tony développe un véritable travail harmonique. Christophe et Tony découvrent des musiciens tels que Bill Evans, Michel Petrucciani, Oscar Peterson, Pat Metheny, Michael Brecker, Herbie Hancock, John Coltrane , Charly Parker et Jean-Pierre Como.
Christophe obtient le prix au CNR dans la classe de Maître Jean Lénert. Il se produit avec l’orchestre philharmonique du CNR au théâtre des Champs Elysées, dans les salles Gaveau et Pleyel sous la direction de Georges Prêtre.
Les frères jumeaux se font remarquer par Michel Petrucciani et Didier Lockwood qui les cautionnera par la suite. Christophe gagne un concours avec Tony pour jouer avec Michel Petrucciani à l’auditorium St. Germain, retransmis par la Cinq.
Ensuite Christophe et Tony jouent avec des musiciens de la scène parisienne : les frères Moutin, Etienne M’Bapé, Ravi Magnifique, Cheick Tidiane Seck, Rido Bayonne, Flavio Boltro, Paco Séry, Keziah Jones, Linley Marthe, Damien Schmitt, Manu Dibango, Hadrien Féraud, Yoann Schmidt, Francis Lassus, Emile Parisien, François Constantin, Guillaume Farley, Mathias Duplessy… En 2007 Cheick Tidiane invite Christophe sur un titre dans son dernier album avec Manu Dibango et Dee Dee Bridgewater.
Depuis toujours, Christophe et Tony composent des musiques de très divers horizons.
En 2008, Christophe et Tony Raymond signent avec le label Lontano (distribution Warner International) et réalisent leur premier album de compositions originales. Les deux frères s’entourent d’excellents musiciens: Hadrien Féraud (basse), Damien Schmitt (batterie), Jean-Pierre Como (directeur artistique) et invitent des artistes de renom: Didier Lockwood (violon), Rosario Giuliani (sax), et Flavio Boltro (trompette).
Christophe est endorsé par Roland.
Tony est endorsé par Les Maîtres du Piano (Steinway, Yamaha).

Albums

Christophe et Tony Raymond

Label: Lontano / Warner Classics & Jazz
Date de sortie en France: 18 Mai 2009

Parce qu’ils sont de vrais jumeaux, les destins de Christophe, violoniste, et de Tony, pianiste, sont mêlés à jamais, dans un mouvement perpétuel et musical. Une complémentarité profonde, qui épouse la mélodie, l’harmonie et le rythme au service d’un duo à la fois terrestre et aérien. Pour ce premier album, signé sur le label Lontano, Christophe et Tony ont clairement mis en avant leur travail de compositeur. On sent chez eux le profond désir d’abolir les frontières et les définitions liées à l’histoire de la musique, en mettant en avant la beauté sonore de leurs instruments, le chant des lignes mélodiques, ainsi qu’un groove irrésistible. Les neuf morceaux de cet album sont autant de pistes et d’explorations musicales de leur univers instrumental à l’avenir fructueux.
“Un très joli début pour ces deux musiciens brilants et sensibles qui ont su emprunter d’emblée un chemin peu fréquenté.” Félix Marciano pour Jazzman 06/09
“Des temps d’enfer et musclés, des ballades comme il faut,quelques passage plus libre, bref un travail extrêmement bien fait.” Ludovic Morin pour Jazz Magazine

Christophe & Tony Raymond - Christophe et Tony Raymond