Gino Sitson

(Website)

Gino Sitson ou un “objet vocal non identifié”, comme il aime à se définir lui-même avec une touche d’humour.
Gino est issu d’une famille de musiciens. Très tôt dans sa vie, il est initié au Blues, au Jazz et à la musique Africaine traditionnelle. Cette initiation vient à la fois de l’écoute des albums parentaux et par la pratique même de l’instrument, dès l’âge de 10 ans.
Avant de commencer une carrière avec son propre groupe, il partage son temps entre les conservatoires de musique et l’Université de Paris-La Sorbonne, où il suit des études de langues et d’éthnomusicologie.

Petit à petit Gino Sitson intègre le milieu professionnel de la World Music, d’abord comme batteur, puis comme chanteur. Sur scène ou en enregistrement studio, sa voix est bientôt remarquée par : Manu Dibango, Papa Wemba, Wally Badarou, Ray Lema, Jorge Ben, John William, Brice Wassy, Exile One, Moni Bilé, La Compagnie Créole, Olivier N’Goma, Steve Potts, Antoinette Konan, “So Why?” (Youssou N’Dour, Papa Wemba, Wally Badarou, Jabu Khanyile & Bayete, Lourdes Van-Dumen, Lagbaja, Lucky Dube) et par bien d’autres encore.

Depuis son premier album, intitulé “Vocal Deliria”, Gino Sitson a tourné en France et à l’étranger, avec son groupe vocal-afro-Jazz. Il a fait des apparitions remarquées dans les clubs de jazz reconnus: Le New Morning, Le Petit Journal Montparnasse, Le Duc Des Lombards, Le Sunset ainsi que le All Jazz Club. Il a également donné des concerts au Hot Brass (nouvellement Trabendo) et au Divan du Monde, qui furent enregistrés par RFI et filmés pour l’émission Africa Live (sur MCM et Canal France Internantional).

Gino a aussi participé à plusieurs festivals étrangers: L’Open Promo (en Suisse); Le Musica Dei Popoli et Le Palermo di Scena (en Italie); à Lecce ou il a joué en compagnie du chanteur Brésilien Joao Bosco ainsi qu’au fameux club New Yorkais Knitting Factory.

Son timbre vocal inhabituel et ses talents de compositeur/interprète/arrangeur lui ont permis de réaliser de nombreux projets: albums , publicités (pour Danone, Dim, Peugeot…), jingles radio et TV. Il a également composé et interprété la BO du film Jeanne et le garçon formidable, 1998.

A l’aube du nouveau millénaire, Gino a sorti son deuxième album solo, “Song Zin’…”(qui signifie “Je vais vous raconter…”, en Medumba, un des nombreux dialectes camerounais).

Albums

Song Zin

Label: Piranha Musik - CDPIR 1682
Distribution en France: Night & Day
Date de sortie en France: 15 Mars 2000

” ...le jeune auteur-compositeur camerounais, qui vit désormais en France, prolonge son exploration de l’univers vocal. Il plonge dans ses racines africaines, chante en médumba, l’un des innombrables dialectes du Cameroun, se joue des bruissements de la forêt équatoriale, du scat des agités du vocal, du blues de spirituals. Ses textes poétiques et engagés content sa joie de vivre, mais aussi son amère douleur face à la servitude, aux préjugés raciaux, aux sans-papiers. “

Martine Lachaud L’Express Avril 2000

Gino Sitson - Song Zin

Vocal Deliria

Label: Polyvocal Records - 069
Distribution en France: Night & Day
Date de sortie en France: 01 Janvier 1995

Gino Sitson - Vocal Deliria