Mathis and the Mathematiks

(Website)

Mathis Haug

Mathis and the Mathematiks est le projet porté par l’auteur-compositeur européen Mathis Haug.

Mathis est né en 1976 en Forêt Noire (Allemagne). C’est à l’âge de 3 ans qu’il tombe dans la marmite des chansons folk allemandes que “cuisine” affectueusement sa grand-mère en lui apprenant à jouer de la guitare, instrument qu’elle a elle-même appris avec les soldats américains à la fin de la guerre !

En 1982 sa famille s’installe en Ardèche. Il y passe toute son enfance, prend des cours de piano et découvre le blues à la radio, le noir, âpre et râpeux des années 30, ainsi que le Musette, le Jazz et le Swing, puis Billie Holliday, Tom Waits, Bob Dylan, Chris Whitley, Janis Joplin, Prince, Beck, Gainsbourg, Higelin….

Il perfectionne son jeu de guitare et commence à se produire dans les cafés et les festivals entre 1990 et 1994.

Par la suite, Il se réinstalle en Allemagne et collabore avec divers groupes et musiciens sur place : Fanda Boom Boom (ensemble de percussions, guitares, et danseurs nus !), Mat Robert and the Space Foxes, trio rock avec lequel il compose en Français, ainsi qu’une section rythmique Hip Hop de rappeurs italiens.

A son retour en France en 1999, il joue du Blues avec le trio Spoonfull, du Swing avec Claudio della Corte et du Rock avec le guitariste de légende Ted Tunnicliffe (Tony Sheridan, Johnny Hallyday, Otis Redding, etc…).

Sa rencontre avec le guitariste anglais Seamus Taylor sera décisive. Avec lui, il apprivoise le Funk et le Rythm’n’Blues et crée le groupe Mathis and the Mathematiks en 2003.

Aujourd’hui, dans sa conception musicale, Mathis se sent citoyen du monde : pour lui la création musicale est comme un flux permanent, sans cesse irrigué d’influences et nourri de rencontres, jamais rassasié. De ses références blues de départ il ne reste qu’une base sur laquelle viennent se greffer des influences diverses glanées au cours de ses nombreux déplacements. Profondément marqué par la culture musicale afro-américaine, Mathis se sert de tous ces acquis pour réaliser, avec les Mathematiks, son premier album : " 5 ". La particularité de cet album, enregistré dans un studio de fortune en 2003, est d’avoir marié à son style, au départ acoustique et assez traditionnel, des sons électroniques et des effets analogiques des années 60. " 5 " est un mélange d’une remarquable cohérence, à la fois subtil, saisissant, explosif et tout à fait inspiré. Ce métissage de différents horizons musicaux lui vaut de fédérer un public de plus en plus large et de pouvoir ainsi se produire dans des lieux très variés.

Il s’installe à Barcelone entre 2002 et 2004 où démarre l’histoire de l’album " 5 " qui sort sur le label espagnol Pueblo Records en 2004. Ce puzzle sonore, melting-pot des générations, reçoit un accueil dithyrambique du public, de la presse et des professionnels : l’album est en playlist sur Radio 3 – En 2004, le titre 4.4.2 chanson officielle du Festival In-Edit Beefeater, présenté à Barcelone, Madrid, Santiago de Chile, Valencia, en 2004. Ce titre illustre les pubs radios et télés de la marque Beefeater – Mathis est invité sur les chaînes de télévisions nationales, présenté et soutenu par le pape de la critique rock en Espagne, Diego Manrique – Il se produit en concert à Madrid et Barcelone, Zaragosa, Toledo, Mallorca….
Un journaliste espagnol va jusqu’à créer un nouveau terme pour définir le style de cet album : " Rootstronica ".

Entre temps, en 2003 et 2004 il est récompensé au Festival de Jazz à Vienne par le prix " Talent Jazz ". Il est présent sur plusieurs compilations : " Blues Beat Session " (dro/east west), " Blues autour du Zinc ", " Cahors Blues Festival "….

La sortie de l’album en France avec Productions Spéciales en juin 2005 est également saluée par la critique et les professionnels français : L’album est en playlist sur France Inter, RTL, Ouï fm, sélection Fip, Radio Néo et en écoute dans les salles mk2 – Il est chroniqué dans les magazines Rolling Stone, Crossroads, L’Humanité, Longueurs d’Ondes, Lylo… – Il est présent sur la compilation de Radio Néo " Et si on arrêtait d’écouter de la soupe ? ", la compilation d’été du magazine Rolling Stone, et " Flamming the Blues 0.2 " – Le clip du titre 4.4.2, réalisé par Yragaël Gervais, est diffusé sur MCM, M6 Rock, Mezzo, Pink TV – Il se produit en concert à Paris à La Maroquinerie et à La Flèche d’Or et dans toute la France, et rentre en résidence de création au Canal 93 à Bobigny en septembre.

A la fin de l’année, Mathis rencontre Camille Herbert qui devient sa manageuse, puis signe avec Jérôme Vergneau et Julien Bousquet chez éclats d’art pour la tournée, et enfin avec l’équipe de Métisse Music pour l’édition.

Excellent guitariste, cet auteur-compositeur-interprète a surtout une voix extraordinaire et puissante, attirant un public à travers tous les âges et tous les genres. Avec un goût prononcé pour la mise en scène, ce show man illuminé s’invente un personnage glamour, extravagant, qui bondit sur scène avec un appétit féroce, et dont le charisme et la générosité lui valent la sympathie du public et des organisateurs à chacun de ses concerts.

Le deuxième album est actuellement en préparation…à suivre… .

Albums

5

Date de sortie en France: 01 Janvier 2005

De nos jours, il devient difficile de distinguer un style musical d’un autre. Les genres se sont tant mélangés que le classement des nouvelles productions dans les catégories traditionnelles est un véritable casse-tête pour les disquaires…
C’est le cas de 5, le premier album des Mathematiks qui jette l’ancre dans cette nouvelle génération de musiciens qui expérimentent le mélange de l’acoustique et de l’électronique, marient l’ère analogique à celle du numérique.
A la différence que 5 est un produit maison, enregistré avec des moyens minimalistes dans un studio bricolé : Deux micros SM58, un petit Fender et une table de mixage bas de gamme, puis des effets analogiques au mixage sont en tout et pour tout les outils de création qui ont relevé la saveur des instruments, beat-box et clavier analogique.
Vivier de sons venus d’ailleurs, puzzle sonore, melting-pot des générations, le disque invite à un voyage dans les styles qui ont traversé le siècle. De la ballade intimiste folk à la Bob Dylan, aux tournes afro-beat, en passant par le Delta Blues, le Funk, le groove HipHop et le disco au son rock, 5 plonge celui qui l’écoute dans des ambiances tantôt feutrées, “Grand-Hôtel”, noires ou entraînantes.

Mathis and the Mathematiks - 5