Michael Wollny

(Website)

Albums

Wartburg

Label: ACT
Distribution en France: Harmonia Mundi
Date de sortie en France: 23 Mars 2018

Wartburg est un album live offrant une facette plus aventureuse qu’à l’accoutumée du trio de Michael Wollny.
Aux côtés de sa fidèle section rythmique, le pianiste allemand se lance dans des embardées osées et embarque ses mélodies sur des sentiers jamais lisses. Sur quatre titres, les trois hommes se frottent au saxophone toujours habité et indompté d’Emile Parisien. Album enregistré à Wartburg (Rittersaal) le 15 septembre 2017 – Qobuz

Michael Wollny - Wartburg

Nachtfahrten

Label: ACT
Distribution en France: Harmonia Mundi
Date de sortie en France: 09 Octobre 2015

A travers la nuit avec Micahel Wollny : 14 nocturnes jazz par une nouvelle formation réduite à l’essentiel, mystérieux, magique et lyrique.
Cet album doit son inspiration d’origine à un livre publié en 2013 intitulé “Nachtmeerfahrten” (Voyages nocturnes en mer), qui emmène le lecteur dans la face cachée du romantisme, un monde fantastique, d’ombres étranges, des choses qui nous font peur la nuit. Le producteur Siggi Loch a retiré la partie “Meer”/mer du titre, ce qui donne “Nachtfahrten” (Voyages de nuit), et qui ressemble bien au pianiste, qui est une créature du royaume de la nuit. Il se sent chez lui dans un monde de chats gris et de silhouettes floues, où les émotions contrastées du moment peuvent laisser tout espoir rationnel de côté ; c’est une toile de fond animée de possibilités mais aussi d’inquiétude.

Michael Wollny - Nachtfahrten

Weltentraum

Label: ACT
Distribution en France: harmonia mundi
Date de sortie en France: 25 Février 2014

“Ce n’est pas écraser Michael Wollny que de situer ce jeune pianiste allemand (né en 1978) dans la prestigieuse lignée de Paul Bley, Herbie Hancock, Keith Jarrett, Brad Mehldau, Esbjörn Svensson, Stefano Bollani : il supporte allègrement la comparaison. […] il confirme sa grande maîtrise et son originalité stylistique avec ce Weltentraum, en trio avec Tim Lefebvre à la contrebasse et encore Eric Schaefer. […] On trouverait difficilement des inspirations plus diverses. Pourtant une vraie personnalité s’affirme par-delà la culture, une musique se dessine dans les clairs-obscurs, nous emporte dans une autre dimension ; notre monde s’y révèle enchanté par le rêve. Un nouveau romantisme ? En tout cas une captivante idée nocturne de la modernité.”
Michel Contat – Télérama

Michael Wollny - Weltentraum

PIANO WORKS VII: HEXENTANZ

Label: ACT Records
Date de sortie en France: 23 Février 2007

Confronté pour la première fois à l’idée d’un projet solo, Michael Wollny s’est retiré durant un mois sur l’île de Gotland. Il a écouté Schubert, Steve Reich, Björk et la musique de Joachim Kühn (que Wollny admire), a lu Edgar Allan Poe et étudié des films de Werner Herzog, David Lynch et “Gothic”, réalisé en 1986 par Ken Russell; un “grotesque brainstorming sur le sujet” qui a fasciné Wollny. Toutes ces influences réunies constituent le fil conducteur de l’album.

Le premier morceau, justement appelé “Initiation” donne le ton pour ce long métrage pianistique complexe. Alors que les mouvements individuels de “Schubertiade”, le morceau suivant, portent le nom de titres crées par Schubert, ils n’ utilisent aucun thème du compositeur autrichien. Wollny était plus intéressé par le fragile langage musical de Schubert, par la musique de Schubert comme exprimant le côté sombre du romantisme allemand. Tout comme sa lecture des chansons de Björk, abordées avec un jeu emphatique autour de leurs atmosphères et de leurs idées de base, et non par une ré harmonisation jazz.

Le cœur de l’album est la suite en cinq parties “Hexentanz” (“La Danse de la Sorcière”), qui a donné son nom au disque (le nom lui-même est une référence à un collage de l’artiste Charlotte McGowan-Griffin, une amie de Wollny): Des mouvements d’un monde étrange, plutôt calme, lent, dangereux mais aussi distant, bizarre, enchanteur et au ralenti. La lenteur étant une motivation qui infuse la totalité de l’album, qui immobilise presque l’”Enchantement”, créant des moments dans lesquels le calme devient cette seconde fragmentée qui produit l’idée.

Angularité sauvage, beauté du piano, production du son fragile et cultivée, moments d’une tendresse qui enchante et ambiances sinistres et oppressantes s’unissent dans cet album de façon organique. Wollny projette l’auditeur dans un voyage fascinant au cœur d’une nuit de notes vivantes qui proviennent non pas de Transylvanie mais d’un musicien au pouvoir d’imagination extraordinaire. Une “musique gothique” qui ouvre un tout nouveau monde

Michael Wollny - PIANO WORKS VII: HEXENTANZ