Raphaël Imbert

(Website)

Raphaël Imbert est un saxophoniste, compositeur et chef d’orchestre qui dirige depuis 1999 la Cie Nine Spirit. Conçue comme une plateforme entre les traditions orales de l’improvisation et l’écriture musicale, la Cie Nine Spirit et Raphaël Imbert sont à l’initiative de plusieurs projets qui révèlent une recherche avancée sur le spirituel dans le jazz, la narration comme élément de composition, le patrimoine musical et la création : le Nine Spirit (musiques sacrées de Duke Ellington, Sun Ra, John Coltrane, Albert Ayler, Pharoah Sanders; spectacles sur Théodore Monod, Amadou Hampatê Bâ, Martin Luther King), le Newtopia Project (avec Yaron Herman et Zim Ngqawana), le Sixtine Group (avec l’accordéonniste Jean-Marc Fabiano), le Brotherhood Consort (avec l’organiste André Rossi sur la musique de J.S. Bach et John Coltrane), etc…. Raphaël Imbert est lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs 2004 pour ses recherches sur le spirituel dans le jazz, et il remporte en 2005 avec le Newtopia le 28ème concours national de jazz de la Défense. Il commence en 2006 une collaboration passionnante avec le label Zig Zag Territoires (Suite Elégiaque, Bach Coltrane, N_Y Project)

Albums

Music Is My Hope

Label: Jazz Village [PIAS]
Distribution en France: [PIAS]
Date de sortie en France: 26 Janvier 2018

Music Is My Hope nous emmène à cet endroit où la musique est essentielle et brûlante, et réunit dans un même geste la protestation, la prière, l’activisme, l’amour, le sacré et le profane. Une musique qui ravive les flammes de nos espérances amoureuses, politiques, universelles ou personnelles. Une musique qui peut, par sa force salvatrice, nous remettre en mouvement et nous rassembler.
Au-delà du blues des origines, Raphaël Imbert invoque ici les appels du spiritual, les revendications de la soul et des protest songs, les introspections du folk et des chants populaires qui font oeuvre commune et collective. En retrouvant ses sources, la musique réveille la fraternité, la contestation, l’affirmation, le désir et l’allégresse.

Raphaël Imbert - Music Is My Hope

Music Is My Home

Label: Jazz Village
Distribution en France: Harmonia Mundi
Date de sortie en France: 22 Janvier 2016

En compagnie de musiciens emblématiques tels que Big Ron Hunter, Alabama Slim, Leyla McCalla, et de jeunes artistes hexagonaux aux premiers rangs desquels Anne Paceo, le saxophoniste se transforme en un ethno-musicologue de choc qui nous emmène sur les routes du « Deep South » américain. Avec une science du groove imparable, il touche du doigt les racines du blues, du jazz et de la soul.
Un superbe témoignage de rencontres entre France et États-Unis, comme un voyage initiatique sur les traces et dans l’actualité d’une musique éternelle.

Raphaël Imbert - Music Is My Home

Heavens - Amadeus & The Duke

Label: Jazz Village
Distribution en France: harmonia mundi
Date de sortie en France: 26 Février 2013

Ce projet est un nouveau pont passionnant entre musique classique occidentale et musique afro-américaine. Avec sa troupe de virtuoses, Raphaël Imbert tisse deux fils rouges dans les univers d’Ellington et de Mozart, il les fait se rejoindre en écho, se croiser, se marier dans une même illumination. Heavens est une gigantesque jam session moderne où les ingrédients ont des origines multi culturelles : blues, musique de chambre, chanson profane, lied, thèmes sacrés, stomp, gospel, airs d’opéra… Dans Heavens, le mélomane se promène dans les « cieux » multicolores où le jazz et la musique classique, ici styles autant qu’états d’esprit, s’entrechoquent et palpitent – pour notre bonheur.

Raphaël Imbert - Heavens - Amadeus & The Duke

Live au Tracteur

Label: Zigzag Territoires/Outhere Music
Date de sortie en France: 17 Mars 2011

Après son New_York Project remarqué par la presse en 2009, Raphaël Imbert renouvelle son inspiration dans la tradition afro-américaine et ses expériences personnelles fondées sur l’échange et son enracinement provençal….

Au retour d’un mois d’explorations musicales dans le Dixieland, cet autre lieu primordial du jazz américain et des recherches sur les mécanismes de l’improvisation (projet IMPROTECH (CNRS,EHESS,LAHIC,IRCAM)), Raphaël Imbert s’est installé au “Tracteur” restaurant et lieu d’échanges rural en Haute Provence, afin d’enregistrer en quartet la création de sa nouvelle suite : USUITE, témoignage de ce voyage dans le sud américain avec Joe Martin, Gerald Cleaver et Stephan Caracci au vibraphone.

“Un sud qui justement cultive d’étranges similitudes avec “mon” sud provençal, dans son rapport à la ruralité, la culture partagée entre villes et campagnes, sa défiance envers un Nord jugé historiquement implacable et offensant, une oralité des échanges qui, par contre, a préservé ses particularités musicales aux USA beaucoup plus qu’en France” Raphaël Imbert.

Raphaël Imbert nous propose donc une nouvelle composition empreinte de toutes ces expériences.

Raphaël Imbert - Live au Tracteur

N_Y Project

Label: Zig Zag Territoires
Distribution en France: Harmonia Mundi
Date de sortie en France: 01 Septembre 2009

Telle une cartharsis, la composition et la rencontre avec deux jazzmen américains Joe Martin à la contrebasse et Gerald Cleaver à la batterie ont ré-enchanté la vision du jazz qu’entretient Raphaël Imbert avec l’histoire et l’imaginaire du jazz.
Ce disque américain est un manifeste de ce jazz engagé, humain en quête de sens : des tambours de Harlem de Duke Ellington à l’évocation du maître de l’underground new yorkais qu’est John Zorn en passant par les Cloisters, l’hommage à Albert Ayler, la vie trépidante de New York à la méditation de Coltrane sur Central Park West.

Raphaël Imbert - N_Y Project

Concerts