Reis-Demuth-Wiltgen Trio

(Website)

Le pianiste Michel Reis, le contrebassiste Marc Demuth et le batteur Paul Wiltgen, trois des musiciens les plus prometteurs du luxembourg, ont formé le Reis-Demuth Wiltgen Trio en 1998 lorqu’ils étaient encore au lycée. Le groupe a joué régulièrement au Luxembourg et ailleurs pendant deux ans. Réunis depuis 2011, cet impressionant collectif de talents individuels est de nouveau décidé à partagé ses expériences et ses nouvelles compositions avec le public. Chacun des membres compose pour le Trio et a pour but de créer un son frais et progressiste, fortement influencé par les musiques populaires et le style “singer-songwriter”. L’essence demeure le jazz moderne, wui enrichit profondément les compositions et les improvisations sans jamais les surcharger.

Jazz européen ?…. Si des musiciens comme Michel Pilz ou Roby Glod ont porté trop discrètement une qualité musicale indéniable pendant de nombreuses années, la scène luxembourgeoise semble pousser les frontières et s’émancipe grandement depuis ces dernières mois. Pascal Schumacher, Maxime Bender entre autres sont là pour témoigner de cette effervescence dans l’écriture, la composition et une expression sur scène des plus passionnantes. Parmi ces musiciens attachés à leur territoire mais conquérant sur le monde, le pianiste Michel Reis, le contrebassiste Marc Demuth et le batteur Paul Wiltgen ont su prendre le temps de la réflexion, de l’apprentissage et de l’ouverture sur ce monde. Résidant aux Etats Unis depuis plusieurs années pour Michel Reis et Paul Wiltgen, navigant entre Portugal, Espagne et le reste de l’Europe pour Marc Demuth, ce Trio déjà complice depuis 2002 tient à s’affirmer aujourd’hui comme une des formations les plus originales dans le célèbre triangle piano, basse, batterie. Une écriture très européenne pour les mélodies associée à la puissance rythmique US dans tout ce qu’elle a d’enthousiasmant dans la dynamique et d’assise dans la construction, Reis / Demuth / Wiltgen nous interpelle sur la richesse de ce jazz actuel et sur une Europe décomplexée.

Jean-Michel Leygonie