Renata Rosa

(Website)

Renata Rosa a développé un travail scénique et artistique qui lui a permis une reconnaissance à travers toute l’Europe.

Renata Rosa est née à São Paulo mais c’est l’état du Pernambouc qui est devenu l’une de ses principales sources d’inspiration. Dès son adolescence, elle fréquente les villages de l’embouchure du fleuve São Francisco où elle apprend à chanter le samba de coco, un chant d’appel et de réponse et le toré, un type de polyphonie inspirée des Indiens. Plus tard, elle s’initie au maracatú rural, l’une des traditions du carnaval du Pernambouc et au cavalo-marinho où elle devient l’une des rares femmes à jouer de la rabeca, un violon rural. Renata Rosa a fait de sa voix un véritable instrument qu’elle développe au contact des traditions du monde entier. Le Nordeste et son fabuleux folklore sont un prétexte à une invention musicale moderne où le travail de la voix trouve une place de choix.

La voix est bien sûr l’instrument privilégié de Renata Rosa qui se passionne pour le chant féminin en général. Son univers ne se limite pas au Nordeste brésilien et sa passion s’étend à l’ensemble des musiques du monde avec une préférence pour le chant indien et arabe. Sans attache fixe, sa seule maison est la musique telle une tente où elle convierait rencontres éphémères avec celles de toujours. Des brincadeiras nordestines (terme portugais qui désigne les traditions qui mélangent musique et théâtre et où le public est avant tout acteur. On entend par là le cavalo-marinho, le samba de coco, le maracatu rural, etc) aux chants hongrois ou pakistanais, Renata Rosa ne cesse d’écouter et de chanter. Son monde, entre global et local, n’est jamais uniforme car tout est prétexte à création et re-création.

Avec plus de 150 concerts en France et en Europe depuis l’année 2005, associés à trois ans de route dans les festivals et les clubs, Renata Rosa a eu le temps de peaufiner son spectacle, de souder son groupe et de se constituer un public fidèle. C’est tout naturellement qu’elle se consacre à son nouvel album. Plus que la diva du Pernambouc, Renata Rosa s’inscrit d’emblée sur l’échiquier fort disputé des belles voix des musiques du monde. Son travail marqué par son influence brésilienne transcende les particularismes. L’universalité de sa voix de femme est destinée à toucher un large public.

Albums

Manto dos sonhos

Label: Outro Brazil Records
Date de sortie en France: 01 Octobre 2008

Ses nouvelles compositions sont inspirées par l’univers des chants sinueux de la Jurema Sagrada (tradition „magique“ religieuse issue du syncrétisme des pratiques indiennes indigènes du Brésil et des apports des religions africaines).Elle explore également les diverses facettes du coco, aux travers des chants de maîtres ou dans l’aspect ludique des fêtes et du quotidien des sambas de coco, ainsi que la ciranda. Le travail de la voix est prépondérant notamment sous la forme épurée de polyphonies vocales.

La particularité des nouvelles chansons de l’artiste réside dans la griffe indienne qu’elles affichent. L’an dernier, la jeune femme à l’immense sourire a travaillé avec un maître de chant et guérisseur indien. S’en suit un album marqué par cette rencontre, « Manto dos Sonhos » (Outro Brasil/L’Autre Distribution).

Accompagnée de deux excellents musiciens (cordes et percussions), elle fascine le public de sa voix. Experte jouant de son atout, elle possède un jeu de micro impressionnant : elle tourne autour et s’en éloigne dans une danse sensuelle. Ses performances vocales font tendre son chant tantôt vers la complainte, tantôt vers la séduction. Et le public assiste, émerveillé, à cette voltige vocale.

Renata Rosa - Manto dos sonhos

Zunido Da Mata

Label: OUtro Brazil
Date de sortie en France: 10 Octobre 2003

Depuis le milieu des années 90 et la révolution Mangue Beat initiée par Chico Science, la musique du Nordeste Brésilien est en pleine effervescence . A cette époque Renata Rosa quitte Sao Paulo pour Récife. Chercheuse, elle collecte musiques et danses, musicienne elle apprend l’art du violon rabeca et peaufine une version personnelle de l’esprit du Pernambuco. Produit par ses amis Eder Rocha et Mazinho Lima de Mestre Ambrósio, le dynamique “Zunido da Mata”, conjugue à la fois les véracités culturelles régionales et une certaine sophistication due à des arrangements où rythmes et mélodies trouvent un équilibre harmonieux tout en laissant le premier rôle à la voix posée et claire de la jeune brésilienne.

Renata Rosa - Zunido Da Mata