Renaud-Gabriel Pion

(Website)

Renaud-Gabriel Pion est un instrumentiste, compositeur et improvisateur (clarinette basse, clarinette turque, cor anglais, saxophone, flûte basse, piano, instruments électroniques – e.w.i) né à Angers. Il a été formé avec Norbert Bourdon, Guy Bordier, Alexandra Knoll, Karol Beffa et Edith Canat de Chizy. Il a également étudié la sociologie puis l’histoire de l’art et l’archéologie à la Sorbonne.

Largement autodidacte, il a étudié la composition à Paris, et la musique modale (Turquie, Iran, Arménie, Ethiopie, Inde) en partie constitutive de son langage à l’instrument et source d’inspiration. Explorant le tempérament et le diapason comme outils d’expression (maqams et musique ancienne), RGP appréhende la musique dans ses dimensions géographique et historique.

De culture classique européenne, il développe un univers de création contemporain et sensible, au départ né de la confrontation avec le rock anglo-saxon, les musiques traditionnelles et primitives, et l’improvisation.

Engagé dans la création sonore au sens large, il a une double approche de compositeur (de la formation minimaliste à l’orchestre) et de soliste.

Pion est un lauréat de la Fondation Beaumarchais-SACD (Paris, juillet 2015) pour l’opéra qu’il compose actuellement avec la librettiste et écrivaine américaine Rikki Ducornet.

Il compose pour l’image, comme récemment Die Indianer kommen! film de Carola Wedel, présenté à la Berlinale 2016.

Il a débuté dans les années 1990 avec le collectif Lo’Jo en France, puis auprès de Dead Can Dance, Siouxsie, John Cale, Elvis Costello & Steve Nieve, Gavin Friday (Virgin Prunes), Cathal Coughlan (Fatima Mansions), Bomb the Bass (Tim Simenon), Tanger, Titi Robin, Omar Sosa, David Sylvian, Ryuichi Sakamoto et le réalisateur Hector Zazou. En 2013, il a collaboré avec Jun Miyake, Antony & the Johnsons; et en 2014 avec Lo’Jo (album 310 Lunes, compositeur et co-réalisateur) et le duo new-yorkais Elysian Fields.

Dans sa propre discographie, First Meeting (musique minimaliste pour clarinette et basse électrique) et Paradise Alley (orchestre & improvisation) pour Signature/Radio France, Qalandar (chant turc non tempéré et piano, avec Vincent Ségal, chez Dux), Voices In A Room (performance piano solo et électronique, avec Jennifer Charles, Noël Akchoté, John Greaves…), New York Sketches (avec Arto Lindsay, Ryuichi Sakamoto, Iva Bittová, Erik Truffaz … label Dux Jazz 2016), et prochainement Hinterwelt (electronica/post dubstep et clarinette basse).

Il enregistrera en 2016 avec son trio Solaris (« minimalist jazz ») et développera une performance solo. Il a créé en 2015 Atonalist (noise), avec Arnaud Fournier.

Albums

New York Sketches

Label: DUX Jazz
Distribution en France: Distrart
Date de sortie en France: 21 Mars 2016

“New York Sketches” se pose comme une autre musique urbaine, déclinée avec une sensibilité héritée des musiques contemporaines et du jazz. Renaud-Gabriel Pion confronte ses racines classiques à d’autres univers. Sa filiation est à chercher du côté du jazz et des musiques modales, ainsi que des compositeurs français comme Dutilleux ; ou Scelsi, Frank Martin, John Adams, Peter Eötvös. Une vision du “New York Noise” pour les curieux.
Renaud Gabriel Pion y joue de multiples instruments (piano, Wurlitzer, clarinets, saxophones, english horn, cassette dictaphone, field recording…). Il s’est entouré pour l’occasion de nombreux invités dont Iva Bittová, Arto Lindsay, Steve Argüelles, Erik Truffaz…

Renaud-Gabriel Pion - New York Sketches