Dernières nouvelles

Coup de Coeur

Le 22 Juin 2017

Naïssam Jalal a formalisé un discours musical de résistance en 2011, avec la formation à Paris, du quintette cosmopolite Rhythms of Resistance. Le discours musical de Naissam Jalal, telle que l’on surnomme « Lady flûte on the groove » est une projection de son âme. Sa musique est un miroir de ce monde fou, plein de violence extrême et d’une immense beauté.
La musicienne franco-syrienne lève sa flûte dans l’ébullition des Printemps arabes, en 2011. Résister à sa manière, avec une musique aux accents jazz, à la virtuosité implacable, en équilibre solide entre Orient et Occident.
Son album “Almot Wala Almazala” est un hommage rendu au peuple Syrien, à leur résistance face à l’injustice et à la tyrannie.
Naïssam sera présente dans plusieurs festivals et concerts avec son répertoire, tantôt méditatif, tantôt tempétueux. « Ma musique est unique parce qu’elle est l’expression de ma singularité propre : femme musicienne, syrienne et française, arabe et européenne, nomade et sédentaire, à la recherche des traditions et de l’inconnu.», témoigne la flûtiste.
Un beau voyage s’annonce avec elle.
——-
Ses concerts
01 Juillet: Institut des cultures d’Islam – Paris
08 Juillet: Jazz à Porquerolles – Porquerolles
09 Juillet: Charlie Jazz Festival – Vitrolles
20 Juillet: Aux Heures d’Eté – Nantes
05 Aout: Festival Les Nuits d’été – Les Echelles

Le 16 Juin 2017

Loïs le Van est indéniablement « so much more» qu’un chanteur de jazz. Son album « So Much More» est un recueil musical délicat et raffiné. Son univers si discret sera ouvert le 19 juin au Comedy Club à Paris. Pour l’occasion, il partagera la scène avec Leila Martial, une exploratrice vocale sans limites.
La voix de Loïs le Van est d’une élégance rare, son timbre vulnérable est irrésistible. Elle est douce mais puissante, sensuelle mais froide, elle sonne aux mille nuances. On évoque Chet Baker pour son timbre comparable, mais Loïs a un petit souffle de plus : « Poétique ». Au-delà d’un jazz mélodiquement lyrique, celui de Loïs est poétique et sublimé par les paroles.
Car Loïs le Van a une vision très précise de ce que doit être l’émotion du jazz et son rapport intime à la sincérité. Il se fait du jazz une conception littéraire et cela marche. Son album « So Much More » crée l’émotion par la sobriété, la lenteur, mais avec un tempo énergique et aéré et enfin, avec l’intelligence des textes.

Le 14 Juin 2017

Une superbe sonorité à la fois riche et mate, délicatement soufflée, qui n’a nul besoin de recourir à la sourdine pour faire entendre ses mille nuances. C’est le souffle lyrique époustouflant d’ Itamar Borochov .
Vous êtes conviés à vous immerger dans son univers «Occidentalement moyen-orient», le 24 juin au Jazz à l’Oloron et le 28 au Duc des Lombards, à Paris
Avec sa trompette envoûtante, il incarne la beauté et l’élégance d’une mélodie puissante et expressive. Itamar, le trompettiste virtuose, est aussi un chercheur de la divinité. Il sait renouer le jazz traditionnel à ses racines. Tel un explorateur musical, il nous fait voyager avec son style musical méditatif mais éloquent.
Né dans une famille de musiciens, grandi à Jaffa, ville multi-culturelle (culture judéo-chrétienne-musulmane), aujourd’hui réside à New-York, il a toujours entretenu cette richesse d’influences culturelles et musicales.
Il provoque littéralement l’effet « boomerang ». On ne s’en lasse pas, on revient toujours pour clamer son authenticité musicale et son histoire riche.
« Itamar Borochov brille de mille feux, de ce genre de feux sacrés qui révèlent d’un séculaire secret transporté par Louis, Miles, Clifford et Freddy ….. Jusqu’à lui. Exceptionnel ! – Jean-Marc Gelin(LESDNJ) »

Le 12 Juin 2017

L’été musical revient en force avec le « Paris Jazz Festival », au Parc Floral de Paris du samedi 17 juin au dimanche 30 juillet 2017. Pour sa 24 ème édition, le blues et la soul se mêlent aux couleurs du jazz! Un mois de festivités, d’exploration de nouveaux territoires, de nouveaux talents. Jacques Schwarz-Bart et Joce Mienniel (29 juillet) y seront présents pour cette « place to be » des jazzophiles.
Un brillant saxophoniste au souffle mystique, celui qui sait renouer le jazz à ses racines, Jacques Schwarz-Bart y sera le 1er juillet. Un musicien hors normes, un prodigieux créateur d’ambiance et de son, Joce Mienniel déploie ses talents avec son indéfectible
maestria, le 29 juillet !
7 week-ends pendant lesquels le public pourra profiter de concerts en plein air dans un écrin de verdure, en journée, mais aussi en soirée. Le voyage musical s’ouvre donc avec le premier week-end dédié aux amours du jazz et de la chanson populaire française. De nombreux temps forts viendront ponctuer le festival, à la découverte du jazz du monde. 7 semaines d’enchantement donc, au sein du Jardin Botanique de la ville de Paris où le jazz et la nature s’entremêlent. Au-delà d’un simple festival de musique, le Paris Jazz Festival devient un art musicalement floral.

Le 07 Juin 2017

L’ADN de ce nouveau festival est le jazz. AntiChambre est un tout nouveau festival qui voit le jour les 14 et 15 juin à l’Eglise Saint-Merry. Tel un colloque musical, vous êtes conviés à y plonger pour une rêverie sonique. Ici, ce sont les musiques qui reprennent le temps et inventent de nouvelles continuités.
Sa programmation rassemble les 6 ensembles de musiques de chambres « inclassables ». Parmi ces noms, Ensemble Art Sonic y figure. Ce quintette d’instruments à vents formé par Sylvain Rifflet et Joce Mienniel, propose tout un travail sur la spatialisation de l’orchestre comme outil de création d’illusion sonores et de recherches acoustiques.
Le concept d’Antichambre est clair : « Rêverie sonique ». Vous ne voyez rien, mais vous allez tout entendre. Comme un souffle mystique, on immerge dans d’étranges bains sonores. Le dispositif scénique au cœur de l’église sera fait de sorte que le public se trouvera de profil entre deux orchestres, eux seront « face à face ». Un festival consacré donc à la « musique aux aguets », un vent musical époustouflant et sensuel résonne.

Voir tous les articles

*


Nouveautés

Orchestre de la Lune
Dancing Bob

Omar Sosa
Transparent Water


Sun Dew (H. Lefebvre-P. Audoynaud) - Sun Dew
Orchestre de la Lune - Dancing Bob
Omar Sosa - Transparent Water

Voir toutes les nouveautés


Editorial

2015...

Le 05 Janvier 2015

L’année 2015 sera cruciale pour la musique, les artistes et l’industrie musicale. Les temps changent de plus en plus rapidement, et nous devons tous nous adapter, trouver de nouvelles solutions d’exploitation qui génèrent des revenus pour les artistes, établir de nouvelles connexions tout en poursuivant nos différentes passions musicales. En France, comme dans bien d’autres pays, les labels et les distributeurs se battent, les éditeurs de musique doivent s’adapter à de nouveaux systèmes mis en place à la SACEM et doivent trouver de nouveaux supports pour les artistes-auteurs-compositeurs ; ... lire la suite